La guerre des fans fait rage quand JJ Abrams réalise StarWars et Startrek

La petite gué-guerre continue de plus belle, entre les fans de StarWars et ceux de Star Trek, alors qu’on apprend que c’est le même réalisateur (JJ Abrams) qui réalise les deux films.

Je ferais remarquer que Star Trek est beaucoup plus « adulte » que Star Trek vs Star Wars posterStarWars, que j’ai de plus en plus de mal à revoir en vieillissant, alors que mes enfants y sont scotchés. Les nouvelles générations sont totalement captivés devant les nouveaux Starwars (1,2,3) en ça Georges Lucas a réussi son retour (même si nous, les vieux, on hurle devant ces épisodes) – peut être qu’en vieillissant on aurait aimé un Starwars plus adulte. La reprise Disney est de ce fait tout à fait logique comme le dirait Spock, le film étant avant tout destiné aux enfants. Bref pour en revenir à Star Trek, ceux qui se moquent des « mecs en pyjama », n’ont rien compris à la série, qui est beaucoup plus intelligente et philosophique qu’elle n’y parait.

Il est bien dommage que la série Star Trek ne soit pas plus diffusée, au minimum sur des chaines de la TNT – on comprends bien que sur TF1 à part les Experts … mais les autres chaines pourraient faire un effort. La dernière version avec Scott Bakula est terrible ! Enfin je ne désespère pas, la série mythique Dr Who annoncée dans les années 80 par les frères Bogdanoff dans leur émission Temps X (et jamais diffusé finalement) aura mis plus de 30 ans à percer en France.  J’en profite pour remercier feu La 5 (La chaine TV des années 80) pour nous avoir fait découvrir Star Trek la série TV originale avec William Shatner et Leonard Nimoy.

Je regrette qu’en France on n’ai pas plus la culture SF (Science-Fiction), bien qu’on soit toute une génération biberonné à StarWars et cie. Aux USA ce sont des dizaines de séries SF qui sont produites, en Angleterre c’est le Dr Who qui est symbol national depuis prés de 50 ans. Et en France ? Depuis Jules Verne la scène est désertée et pour les séries SF c’est le vide absolu. Notre Jules national aurait été bien malheureux de vivre en 2013, et aurait sans doute développé des jeux vidéos.

S'inscrire à la Newsletter

subscribe to Rabbi SHALOM newsletter

A la différence de StarWars, dans Startrek il n’y a pas que des bons et des méchants, dans certains épisodes, le capitaine James T. Kirk est confronté a des entités qui défendent leur existence, menacée sans le vouloir par les explorateurs – l’instinct animal. En cela la série Stargate SG1 est sans doute la série qui se rapproche le plus de StarTrek en abordant des thèmes philosophiques tels que le voyage dans le temps, côtoyer l’ennemi, la sagesse, les mondes parallèles, la vieillesse, l’immortalité, la mort, faire le bon choix, l’abandon, la traitrise, l’égoïsme etc…

StarWars est plus basique – on doit combattre et tuer le méchant dictateur. Le film est construit comme un conte pour enfants. D’ailleurs Anakin Skywalker se laisse happer par le coté sombre avec une facilité déconcertante. Il devient méchant ce n’est pas sa faute, il ne résiste même pas comme le fera son fils Luke. tout est blanc et noir, le gris n’existe pas dans StarWars, il n’y a que des méchants et des gentils.

A l’instar de Luke dans Episode IV, qui laisse prédire tout le merchandising autour de la licence Star Wars, l’enfant ne joue plus avec des soldats de plombs et des tanks, mais avec des vaisseaux spatiaux. A propos de vaisseaux, dans Star Trek, on remarquera le style épuré de l’USS Entreprise, que l’on comparera à un gros paquebot  tandis que les vaisseaux de Starwars ne sont que des porte-avions. L’Enterprise contient juste une nacelle (chaloupe?) sans moyens de défense, lui permettant d’explorer les planètes dont le champ magnétique brouille la téléportation.

Gene Roddenberry (le créateur de la série Star Trek) décrit une société humaine qui a évoluée, suite à la quasi extinction de l’humanité durant la troisième guerre atomique, vers une société idéaliste, sans guerres ni inégalités. A l’inverse de StarWars ou seuls les Jedi, caste supérieure, possèdent la vérité vraie, et règnent dans un climat de guerres et complots.

Le reboot de Star Trek de JJ Abrams est digne de la série des années 60, je prends plaisir à voir et revoir . Ce film laisse espérer un Episode VII de Starwars, pour tous (grands et petits), et de meilleure facture que les épisodes I,II,III

Franck SITBON

Pour ceux qui l’auraient manqué, tweeté par Nathan Fillon (que j’adore) la mythique pub pour Audi rassemblant les deux génération de Spock (regardez jusqu’au bout)

Advertisements