Interview de Franck SITBON dans Hitphone

Publié le 14/09/2011, par Patrick Hellio

Le tout nouvel éditeur Este Bueno Studio publiait cet été Les Mystères de Notre Dame de Paris, sa première production pour iOS. Reposant sur un concept à mi-chemin entre jeu d’aventure et éducatif, l’application permet d’en savoir plus sur la bâtisse de manière interactive. Aux commandes du projet, on trouve un habitué des jeux d’aventure qui a notamment travaillé chez Cryo Interactive et nous dit tout, sans langue de bois, sur la situation du développeur indépendant sur iOS. Rencontre avec Franck Sitbon, qui cumule les casquettes sur ce projet et inaugurait sa société en juillet dernier.

Hitphone : Pouvez-vous nous présenter rapidement le studio ?

[emailsubmit text="Enter your email" submit="Submit"]
Franck Sitbon : Je suis un ancien de Cryo interactive, 40 ans, marié et j’ai deux enfants. J’ai travaillé sur les graphismes de jeux comme Atlantis 2, 3 et 4, Versailles 2, Dragon Lore 2, Ubik. J’ai aussi bossé chez WhiteBirds Productions avec Benoit Sokal, l’auteur des Syberia, sur l’Ile noyée. Après la fermeture de White Birds, j’ai profité de mon chômage pour créer ma société, cela faisait un certain temps que je souhaitais créer mes propres jeux. J’ai donc créé un prototype innovant en y intégrant le meilleur de ce que j’avais appris pendant ces 15 ans d’expériences mais aussi pas mal de mes envies !

Jeu d’aventure, éducatif ou guide touristique comme le catégorise l’Appstore : comment définiriez-vous cette application ?

Mon application est un « alien » dans le monde du jeu vidéo. C’est un jeu innovant qui mêle exploration, culture et Art. Le joueur peut se balader tout autour de Notre Dame de Paris, admirer les sculptures, les éclairer, récolter des informations, en apprendre plus sur l’Histoire de Paris, de Notre Dame, les saints, les figures bibliques… Pas besoin d’être chrétien pour se lancer dans le jeu, on apprend aussi pas mal de choses sur l’histoire des Juifs de France, sur les religions païennes, ainsi que les sciences alchimiques secrètes du moyen-âge. Vous savez, quand on a 40 ans, on n’a plus les mêmes envies qu’à 20 ans. Aujourd’hui, quand je finis un jeu, je me demande toujours ce que j’en ai appris, quelle en est la morale. Je suis un grand amateur de jeux, depuis les point’n clicks aux FPS, je joue à tout (enfin beaucoup moins maintenant que j’ai une vie de famille !). J’avais donc envie de créer un jeu casual qui offre la possibilité de se cultiver plutôt que de chercher bêtement des objets. Je ne voulais pas non plus faire un jeu rébarbatif, j’avais vraiment envie de faire un documentaire interactif. La technologie des FPS s’est donc imposée, la 3D en temps réel permet une plus grande immersion, et plus d’interactions par rapport à un point n click traditionnel.

A quel public vous adressez-vous ? Sur quels territoires l’application est-elle commercialisée ?

L’application est tous publics, les enfants de 7 à 12 ans, leurs parents et même grand-parents peuvent y jouer. J’ai choisi de simplifier les commandes au maximum afin d’ouvrir la technologie 3DTR à tout le monde. Plus besoin de joysticks virtuels, tout se fait au doigt très simplement. Même mes fils de 2 et 4 ans y arrivent ! J’ai reçu des emails de professeurs et guides qui ont été emballés et émerveillés par l’application. Elle peut aussi servir à préparer un voyage sur Paris, ou en complément d’une visite guidée, tranquillement dans votre chambre d’hôtel. Les Mystères de Notre Dame de Paris est disponible via l’AppStore dans le monde entier, en français et en anglais sous-titré. Il y a par ailleurs un prix spécial pour l’Education en commandes groupées.

Combien de temps le développement a-t-il pris ? Combien de personnes ont travaillé dessus ?

Le développement à été long, près de 9 mois. J’ai pratiquement tout fait tout seul sur ce jeu : écriture, graphisme, acteur, programmation… Pourtant, je ne suis pas programmeur mais j’ai appris et il faut dire que le moteur de jeu Unity3D bénéficie d’une solide documentation et d’une communauté très active. Pierre Estève, le génial musicien de la série Atlantis, m’a autorisé à utiliser une de ses musiques gratuitement sur le jeu. Elle permet au joueur de se détendre tout en s’informant. Elle participe grandement à l’immersion.

En quoi votre expérience chez Cryo a-t-elle pu vous aider sur ce projet ?

Cryo était connue pour ses jeux aux graphismes oniriques, j’ai beaucoup appris en termes d’image avec eux, et aussi par la suite avec Benoit Sokal chez White Birds. A la fin de Cryo, c’était devenu le train-train avec une technologie vieillotte ; Benoît m’a appris à toujours vouloir me surpasser, à voir plus loin que le bout de son nez! (rires)

En quoi les méthodes de travail sont-elles différentes sur iOS ?

Aujourd’hui la technologie évolue très vite, il faut sans cesse se former, apprendre de nouvelles choses, et être innovant si on veut se démarquer. Les projets sont ultra cours, je pense que je ne pourrais pas me permettre de refaire un projet de 9 mois. Le développement ne doit pas dépasser 4 mois sinon il n’est pas rentable. Chez Cryo, on avait un an et demi et 10 personnes pour développer un jeu. Aujourd’hui, on vit un peu dans l’urgence, on doit travailler très vite. Je ne sais pas si cela va durer, le marché me semble ultra saturé, et seuls quelques grands noms tirent leur épingle du jeu.

Quel a été le budget de développement de l’application ?

Le budget qui m’a été alloué par Pôle Emploi (rires) puisque j’ai profité de mon chômage pour créer l’application en parallèle de ma recherche d’emploi. Il faut dire qu’en France, on n’est pas très pressé d’engager des graphistes qui ont du métier, on est considérés comme des seniors dans le mauvais sens du terme à seulement 40 ans ! Je plains les générations suivantes, ça va être dur pour eux aussi (surtout avec la concurrence de l’Inde et la Chine). C’est un métier que je ne conseillerais pas à mes enfants, il faut vraiment être passionné.

Comment atteint-on la rentabilité sur une production de cette envergure sur iOS ?

Pour l’instant on ne l’atteint pas, on en est même très loin et tant que Apple ne se décidera pas à mettre en avant mon application… Cela me déçoit un peu, je pensais qu’une application innovante et d’intérêt général comme celle-ci aurait pu être mise en valeur. Il n’en est rien. Beaucoup de blogs et sites Internet français et principalement étrangers n’ont pas joué le jeu non plus. J’ai pourtant des retours de joueurs sur Twitter qui me disent avoir adoré l’application, et qui ne comprennent pas pourquoi l’info est si peu relayée. Trouver mon application sur l’AppStore, c’est comme chercher un diamant dans une botte de foin ! Les Mystères de Notre Dame de Paris a un petit groupe de fans sur Twitter qui relayent l’info tant bien que mal. Merci à eux ! Au rythme actuel, il faudrait 6 ans pour rentabiliser le jeu. Pourtant, il suffit de peu, dès que l’info apparait à la Une d’un blog ou d’un site web, les ventes grimpent. Les Mystères de Notre Dame de Paris a même été classée au mois d’août numéro un du top tourisme français sur iPad!

Comment communiquez-vous autour du jeu ?

Je suis graphiste, et le marketing n’est pas mon fort. Je me débrouille, j’ai contacté par mails beaucoup de sites, bloggeurs, magazines spécialisés dans l’iPhone, les nouvelles technologies, les spécialistes voyages, les féminins (les femmes adorent généralement le jeu). Je n’ai pas eu beaucoup de réponses, il y a encore du travail. Mais le temps que je passe en communication, je ne le passe pas en production, et c’est dommage pour les fans. J’ai investi un peu en publicité sur l’un des sites web majeur de l’iPhone, mais là aussi ça coute très cher et ça ne ramène pas grand chose. J’utilise aussi beaucoup Twitter et Facebook. J’espère qu’avec le temps, le bouche-à-oreilles va fonctionner.

Comptez-vous adapter ce titre sur d’autres plates-formes ?

J’aurais voulu faire une exclu iOS, car ce produit est vraiment fait pour les tablettes. Mais vu qu’ils ne m’aident pas beaucoup, je vais sans doute me tourner vers du PC et du Mac. Quant à Android, la licence Unity est beaucoup trop chère pour l’instant, et il parait que la plateforme est ultra piratée.

Que pouvez-vous nous dire sur vos prochains projets ?

Normalement, il devrait y avoir une suite à Notre Dame de Paris (l’intérieur), gratuite ou payante en fonction du succès du jeu. J’ai aussi d’autres projets de jeux d’aventures, ainsi que d’autres destinations touristiques à découvrir. Mais chut !

Les Mystères de Notre Dame de Paris (iPad et iPhone)

 

Dans les Mystères de Notre Dame de Paris, le joueur est invité à explorer l’extérieur de la célèbre bâtisse pour en apprendre plus sur son histoire. L’exploration du lieu, fidèlement reproduit, se fait en vue subjective avec un gameplay à mi-chemin entre FPS et jeu d’aventure en « point and click ». Débloquer les différents endroits se fait via des quizz interrogeant le joueur sur les informations disséminées au fil de la visite (à voix haute par le narrateur). Les détails de Notre Dame, fidèlement reproduits, peuvent être admirés via des rendus en 3D avec éclairages dynamiques assez impressionnants.

Les Mystères de Notre Dame de Paris est à télécharger ici.
Une démo gratuite peut être consultée sur le site www.estebueno.com

LIRE L’ARTICLE ORIGINAL

Advertisements

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s